0

J’écris un peu, en dépit des sombres pronostics…

Nous sommes tous scotchés depuis une semaine à suivre l’actualité de la révolte libanaise. J’ai l’impression de rêver mais tout commence, tout recommence…

On lit objectivement ou subjectivement les infos, on partage des liens, on cri, on se bat, on débat avec nos collègues, voisins, amis, partenaires, parents mais surtout… on RIGOLE… et c’est le moteur du mouvement…

Ce qui m’impressionne depuis le 17 octobre 2019 est la quantité de blagues, de pancartes, de messages, de vidéos, de photos qui émanent d’une créativité imbattable.

Même du fond du trou, derrière les cris de détresse, les taxes, la pauvreté, la corruption, la pollution réside un peuple d’humoristes !

La transformation est la flamme de cette révolution et derrière chaque personne qui divulgue un message de « Ras-le-bol » gîte un talent… et les talents sont le cœur battant d’une société, son moteur, son espoir…

Derrière les dettes, des artistes assoiffés d’originalité au service d’une cause noble.

Derrière les poubelles, des comédiens qui détournent les reformes pour en faire des monologues de rires.

Derrière la corruption, des élites qui chantent la paix et transforment les appels à l’ordre en poésie.

Derrière les pneus brulés, les routes bloqués, les magasins fermés un vieux de 60 ans qui nous apprend à danser, une fille de 5 ans qui nous apprend à chanter.

Nous sommes emportés dans le rythme, dans la beauté, dans l’éclatante ardeur de créer avec la liberté du rêve et de l’action.

Sait-on de quoi demain est fait ? Non !  Mais nous avons bâti la plus solide des unions, placée au niveau des véritables élémentaires, la vie, la paix, l’amour, l’humour, l’ambition de produire, de construire, de servir.  Le dialogue qui nous unit ne s’arrêtera pas un instant, l’humour qui nous unit ne s’arrêtera pas un instant, les talents qui nous unissent ne s’arrêteront jamais de taper fort.

Rigoler, créer, transformer votre détresse en espoir, votre malheur en humour. vos larmes en rires… On avance au millimètre mais la patience vaut des kilomètres. Occupez les rues, les esprits, les âmes, les coins ! C’est la force de la terre qui fait renaitre la vie !

 

Related Posts